Les salariés de Sol Pose de Besançon en grève ce 7 octobre 2016

Nouvelle journée de grève à Sol Pose, Besançon – Récit, photos et vidéo

Après une semaine de grève du 12 au 16 septembre, les ouvriers de Sol Pose (entreprise du bâtiment de huit salariés à Besançon) se sont à nouveau mis en grève ce vendredi 7 octobre. Les revendications restent les mêmes : des négociations pour permettre des augmentations de salaires pour chaque ouvrier et le respect de la convention collective des entreprises du bâtiment.

100_3793

Dès 7 heures du matin, les ouvriers ont distribué des tracts auprès des travailleurs qui prenaient leur service à FCN, entreprise de nettoyage appartenant au même patron que celui de Sol Pose. A 13 heures, un rassemblement était organisé devant le siège social où une délégation composée de deux ouvriers de l’entreprise et de deux militants de l’Union Locale CGT a demandé à être reçue. Le patron a indiqué n’avoir pas le temps de recevoir la délégation (un courrier daté du 21 septembre lui avait pourtant été envoyé pour l’avertir) mais qu’il aurait répondu au courrier et qu’un rendez-vous pourrait être pris prochainement.

Continuer de lire « Nouvelle journée de grève à Sol Pose, Besançon – Récit, photos et vidéo »

democratie en entreprise

Démocratie en entreprise – Il faut en finir avec « l’Ancien Régime » dans les entreprises

« Lorsque les privilèges des aristocrates ont été abolis par la Révolution française, ils ont perdu leur place dans la société et l’Ancien Régime s’est effondré. Il faut déclarer du jour au lendemain que leurs actions sont sans valeur, nulles et non avenues, et fermer définitivement la Bourse. Il faut en finir avec l’Ancien Régime dans l’entreprise. »

Entretien avec Nicolas Dessaux

Continuer de lire « Démocratie en entreprise – Il faut en finir avec « l’Ancien Régime » dans les entreprises »

La direction du CHU de Besançon devant le tribunal correctionnel – suite

Pour la première fois en France, la direction d’un hôpital public a dû comparaître devant un tribunal correctionnel pour avoir exposé des salariés à l’amiante. Le jugement sera rendu le 30 novembre 2016. Une peine de 60.000 euros a été requise par le procureur à l’encontre du CHU de Besançon suite à la plainte déposée par une cinquantaine de salariés du CHU, les syndicats CGT, CFDT, FO et SUD du CHU ainsi que le CHSCT. Voir l’article sur le premier jour du procès. Continuer de lire La direction du CHU de Besançon devant le tribunal correctionnel – suite

CHU de Besançon

[Santé au travail] Besançon : La direction du CHU devant le tribunal correctionnel

Qu’ils soient de droit privé ou public, les patrons ne sont pas habitués à passer devant le tribunal correctionnel. C’est pourtant ce qui est arrivé ce mercredi matin à la direction du CHU de Besançon. Ce 28 septembre en effet s’est ouvert le procès de l’amiante du CHU de Besançon, un procès qui doit durer deux jours et qui devrait intéresser bien des travailleuses et des travailleurs des hôpitaux en France ainsi que les salariés d’entreprises extérieures puisque c’est la première fois que la direction d’un hôpital public doit répondre devant un tribunal correctionnel pour avoir exposé les salariés aux dangers de l’amiante.

Continuer de lire « [Santé au travail] Besançon : La direction du CHU devant le tribunal correctionnel »

Grève du personnel, saoudien et immigré, à l’hôpital de Khobar (l’Arabie Saoudite)

L’Arabie Saoudite est un des régime les plus obscurantiste du monde. Toute activité syndicale y est strictement interdite et les travailleurs immigrés y subissent une législation particulièrement xénophobe.

A l’hôpital Saad de Khobar, propriété du milliardaire Maan al-Sanea, les 1200 salariés ne sont plus payés depuis le mois de mai.

Continuer de lire « Grève du personnel, saoudien et immigré, à l’hôpital de Khobar (l’Arabie Saoudite) »

manifestation contre les expulsions Besançon 21 septembre

[Photos] Manifestation contre les expulsions à Besançon

Ce 21 septembre, nous étions 400 dans les rues de Besançon à manifester contre les expulsions. Trois familles ont en effet été expulsées, dont une alors que la maman était hospitalisée, fin août, et une autre en juillet. La Préfecture menace de poursuivre cette politique inhumaine et d’expulser plusieurs dizaines de familles dans les semaines à venir. Parmi les slogans : « Non aux expulsions », « C’est pas les immigrés, c’est pas les sans-papiers, c’est le préfet qu’il faut virer » ou « réfugiés expulsés, réfugiés assassinés ».

Continuer de lire « [Photos] Manifestation contre les expulsions à Besançon »