L’extrême-droite perd les élections présidentielles en Autriche

Le candidat de l’extrême-droite a perdu les élections présidentielles en Autriche dimanche 4 décembre 2016. Et c’est tant mieux. Même si le fait que les extrêmes droites s’approchent de si près du pouvoir dans les pays européens n’a absolument rien de rassurant.

Peu d’enthousiasme de ma part quant à la victoire du candidat soutenu par le parti des Verts. Sachant qu’il a su manier les discours identitaires et nationalistes aussi bien que son adversaires lors de la campagne.

On ne peut non plus oublier le rôle que l’Autriche a joué dans la fermeture de la route des Balkans fin 2015 pendant que des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants crevaient de faim et de froid à la porte de l’Europe.

Et l’Autriche récidive dans sa guerre contre les réfugiéEs, mais aussi les forces progressistes dans les Balkans, il y a seulement une semaine. Lors de sa visite en Macédoine pour se rassurer que les frontières restent bel et bien fermées, le ministre autrichien des affaires étrangères a exprimé son soutien à l’ultra-nationaliste et corrompue VMRO-DPMNE au pouvoir. Ce soutien vient mettre une claque à la mobilisation populaire contre ce régime réactionnaire et répressif qui traverse le pays  depuis des mois et à la veille d’un scrutin important pour le pays et les forces progressistes. Peu importe pour le pouvoir autrichien tant que les frontières restent fermées.

Donc en effet, l’extrême droite a perdu les élections mais en vue de la politique autrichienne, ses idées sont bien ancrées au sommet même de l’Etat autrichien.

Laisser un commentaire