Sur les élections en Grande Bretagne

Grande Bretagne. A une volonté de gauche et d’un avenir meilleur, les conservateurs répondent par un retour en arrière
Theresa May a anticipé les élections législatives afin de renforcer son parti au Parlement. Mais les résultats à la sortie des urnes montrent bien qu’elle a perdu son pari. En effet, les Tories perdent la majorité au parlement et le Labour de Jeremy Corbyn enregistre un franc succès. Un premier succès par la participation record de 68,8 % et notamment chez les jeunes de 18-25 ans avec une participation de 75%. Les Travaillistes ont donc réussi à mobiliser. Un second succès que représente la progression de la gauche au parlement avec 31 sièges de plus.

Un après le Brexit, on peut se demander quel est le poids du rejet ou, au contraire, de l’adhésion à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne dans cette élection. Surtout avec la forte mobilisation des jeunes les plus favorables à l’Europe. Ce qui est certain, c’est que Jeremy Corbyn a basé sa campagne sur la protection d’emploi et sur plus de justice sociale. C’est bien ce qui a été mobilisateur pour ses électeurs.
Les Britanniques ont montré leur volonté de gauche et leur rejet de la politique anti-sociale de Theresa May. Mais en guise de réponse, les conservateurs se sont déjà lancés dans des tractations avec DUP, un parti ouvertement homophobe, sexiste, anti-avortement, xénophobe, lié à des groupuscules de l’extrême droite… bref, extrêmement réactionnaire. Donc, pour assurer un semblant de majorité dans le parlement et continuer leur politique devastatrice, les conservateurs préparent une alliance et un gouvernement qui ne va pas seulement quitter l’Union Européenne mais aussi le 21ème siècle.

Laisser un commentaire