czarnyprotest_ivg_avortement_pologne_mobilisation_feminisme_ico

[Pologne] [IVG] La droite polonaise veut interdire l’avortement. La mobilisation s’organise.

Après avoir rejeté jeudi dernier une proposition de loi progressiste sur l’avortement, le Parlement polonais  ouvre le boulevard à un autre texte, anti-IVG cette fois-ci, qui prévoit une interdiction d’avortement sauf en cas de danger de mort pour la mère. La loi anti-IVG polonaise est bien la pire en Europe. Néanmoins, si l’hémicycle parlementaire polonais est à majorité conservateur, la société polonaise toute entière ne l’est pas. La mobilisation en Pologne s’organise ainsi que la solidarité à travers l’Europe avec les polonaises.

Par Alice Lipton, membre d’ICO

La législation concernant l’IVG en Pologne a été déjà très restrictive. Depuis le « compromis sur l’avortement » voté en 1993, les avortements sont interdits sauf dans trois cas de figure :

– si la  grossesse met en danger la vie ou la santé physique de la femme enceinte et seulement dans le cas si le fœtus serait incapable de survivre de manière naturelle hors du corps de sa mère,

– si les examens prénataux ou d’autres symptômes médicaux montrent qu’il existe une forte probabilité de déficience grave et incurable du fœtus ou de maladie incurable mettant sa vie en danger, et encore une fois seulement dans le cas où le fœtus serait incapable de survivre de manière naturelle hors du corps de sa mère,

– s’il existe une forte présomption que la grossesse est due suite d’un acte interdit par la loi : viol ou inceste et cela jusqu’à la 12ème semaine de grossesse

La nouvelle proposition de la loi sur IVG, élaborée par un collectif soutenu par l’Eglise Catholique et représentant la droite de la droite du parti PiS, parti du Droit et Justice au pouvoir, prévoit une interdiction quasi-totale des avortements et instaure des peines de prisons allant jusqu’à 5 ans de prison ferme pour la femme qui avorte mais aussi toute personne ayant participé à l’avortement.

La seule autorisation de l’avortement est conditionnée par la situation de la mise en danger de la vie de la mère.

Dès l’annonce de cette proposition de loi, et le rejet de la proposition des féministes par le parlement, une « manif noire » a eu lieu devant li siège du Parlement polonais dès le 22 septembre. Le hashtag #CzarnyProtest est mis en place pour informer et mobiliser. Samedi dernier, plus de 30 000 personnes ont manifesté à Varsovie, mettant en garde le gouvernement conservateur du Droit et Justice (PiS) par rapport à ses dérives conservatrices et contre cette proposition de loi cherchant à interdire l’IVG qui fait partie d’un ensemble d’attaques contre les droits des femmes en Pologne.

En France une manifestation de solidarité est prévue pour 2 octobre à 15h devant l’ambassade de Pologne, 1 rue de Talleyrand à Paris 7.

2 réflexions sur “[Pologne] [IVG] La droite polonaise veut interdire l’avortement. La mobilisation s’organise.

  1. C’est pour protester contre ce projet qu’un appel à la grève pour le lundi 3 octobre a été lancé sur Facebook. : « Nous annonçons une grève préventive d’une journée. Nous l’avons nommée ‘Grève générale des femmes’. N’allez pas au travail ou à l’université. Prenez une journée libre, prenez une journée pour vous occuper de votre enfant (garantie par la loi sur le travail). Fermez votre commerce”.
    L’appel a aussitôt été soutenu par des milliers d’internautes : le 28 septembre, 53000 personnes avaient déjà indiqué qu’elles participeraient à la mobilisation.

Laisser un commentaire