Solidarité internationale face à la loi travail

La lutte menée depuis le mois de mars en France contre la loi travail est suivie par des travailleuses et travailleurs du monde entier qui, partout, subissent les attaques anti-ouvrières de la bourgeoisie et de ses serviteurs politiques et se reconnaissent donc dans nos grèves et manifestations. Ainsi le 14 juin, alors que nous étions un million dans les rues de Paris des rassemblements, manifestations et autres actions ont été organisés dans plusieurs villes d’Italie (Bologne, Milan, Rome…), à Madrid, Leipzig, Athènes (le consulat français de Patras a lui été occupé), Zurich mais aussi Dacca, Sao Paulo ou San Francisco.

De partout aussi proviennent des messages de solidarité. Parmi ses nombreux messages, on peut citer celui du syndicat USWA 8751 des conducteurs de cars scolaires de Boston…. camarades qui, avant d’apporter tout leur soutien à la classe ouvrière de France, écrivent : « nous travaillons pour un des pires parasites capitalistes français Véolia / Transev que vous connaissez bien. Depuis le premier jour, cette compagnie (agissant au nom de la direction politique et financière de la ville) a tenté de briser notre syndicat. Ils ont cru y arriver en licenciant quatre de nos dirigeants élus (…) en novembre 2013. Mais en décembre dernier, nous avons non seulement forcé Véolia / Transdev a réintégré nos dirigeants, mais aussi gagné des contrats avantageux pour nos syndiqués. »

Nos camarades du Comité international de solidarité ouvrière – Iran témoignent de leur solidarité après avoir rappelé : « Dans notre lutte contre les patrons et leur régime islamique en Iran,nous avons toujours pu compter sur la solidarité ouvrière internationale, en particulier de votre part camarades de France. Nous pensons que dans la situation du monde d’aujourd’hui, alors que les capitalistes tentent de résoudre leur crise économique en attaquant les travailleurs, par des licenciements de masse, des baisses de salaires et autres mesures d’austérité, la solidarité internationale des travailleurs est plus que jamais nécessaire. »

Et au-delà des messages et actions, il est particulièrement intéressant de voir apparaître, comme dans le Nord de la France, une coordination de syndicalistes de France, de Belgique et de Grande-Bretagne pour mener une lutte commune contre les attaques anti-ouvrières.

Vive la solidarité ouvrière internationale ! Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Laisser un commentaire